Vers une hyperspécialisation du sleeve pour apporter des réponses innovantes

eric-fresnelEric Fresnel
Président Directeur Général
Sleever International

La technologie du sleeve (couple films /machines) est une technologie mature qui a fait ses preuves. Elle doit aujourd’hui prendre une nouvelle orientation, et de généraliste, devenir une technologie de spécialités. On assiste donc à un virage technologique  ayant pour objectif de répondre aux besoins futurs des marques. A la fois sur des produits d’entrée de gamme, demandant hautes cadences et garantie des performances, et sur des produits de valeur ajoutée demandant flexibilité et changement de format rapide. A l’instar de l’industrie des produits laitiers dans le premier cas, et de l’industrie du maquillage, dans le second. Si ces industries sont diamétralement opposées, nous devons trouver des clés communes pour le futur.

Le marché des produits laitiers (et plus généralement des produits d’entrée de gamme) recherche des équipements compacts, performants, avec des cadences élevées. Reste qu’il est aussi en attente d’équipements permettant de faire des choix de rationalisation et de réduction des composés d’emballage.

Marier économie et écologie sur les produits d’entrée de gamme

De la même manière que le poids des emballages a été réduit, nous cherchons à diminuer le poids du sleeve. Des programmes de recherche ont ainsi été engagés depuis 5 ans pour réduire les épaisseurs du sleeve à 20 microns. Soit une réduction du rapport poids/matière de 50 % et plus selon les usages. Nous travaillons aussi sur la réduction des densités matières pouvant générer jusqu’à 35 % d’économies.
En cumulant les deux, on arriverait à une réduction de la part du sleeve dans le coût et le poids global de l’emballage respectivement de 25% et de 50% !

Ce programme a conduit en parallèle au développement d’une nouvelle technologie machine « Sleevercombi® » pour assurer la mise en œuvre des films sur les lignes de conditionnement. La gamme « Sleevercombi® » est un équipement compact, modulaire, évolutif, haute cadence, mais aussi et surtout à faible consommation d’énergie. Par exemple, la machine
« SleevercombiSteam® » consomme trois fois moins de vapeur que les machines de la génération précédente dans la phase de rétraction.

La technologie du sleeve est en train de se réinventer. Si elle assure la personnalisation et la protection de l’emballage primaire, elle offre aussi aux industriels et aux marques une solution économique allant dans le sens de l’éco-emballage, entrant dans le cercle vertueux de la réduction de la consommation à la source, et de la réduction de la consommation énergétique sur le lieu de conditionnement. En somme, on se dirige vers le concept d’optimisation permanente de l’emballage primaire.

Proposer des emballages intelligents sur les produits de spécialités

Quant à l’industrie du maquillage (et plus généralement des produits de spécialités), elle cherche avant tout à se différencier. Nous lui proposons de nouvelles solutions de films basse densité et à imprimabilité digitale associées à un nouveau concept de machines : la gamme « sleeverlogicpak® ».
Elle offre une très grande fiabilité et réduit les temps de changement de format. Accompagnée d’un concept modulaire intégrant l’intelligence de l’étiquette sleeve, elle permet au client d’assurer lui-même toute l’identité du produit.

Le module de personnalisation de l’équipement « sleeverlogicpak® » permet de faire du marquage laser, d’ajouter l’étiquette RFID et du codage Data Matrix, ou encore des QR Codes. Nous évoluons vers des modes de codification offrant une véritable traçabilité et la possibilité d’élargir les modes d’information sur le produit. Grâce aux machines intelligentes, le client assure la personnalisation de fin de ligne, sur des tailles de lots pouvant atteindre seulement quelques milliers de pièces.

Améliorer la traçabilité et la lutte contre la contrefaçon

Ces deux axes diamétralement opposés (produits d’entrée de gamme et produits de spécialités) ont pour facteurs communs d’utiliser de nouvelles gammes de films et de machines; d’apporter de la différenciation en fin de ligne liée à la multiplicité des référencements; d’intégrer des composants intelligents au sein des machines pour autoriser les lignes de conditionnement à pratiquer l’identité et la traçabilité avec les moyens les plus modernes possible. Sans oublier l’intégration des dernières technologies de lutte contre la contrefaçon.

C’est là une problématique phare sur laquelle nous travaillons avec des marques de vins, d’alcools, de spiritueux, et de parfums. Le sleeve est alors une technologie de sécurité (inviolabilité, garantie d’effraction). La R&D travaille sur des indicateurs permettant d’identifier s’il y a eu manipulation et si l’on a cherché à rompre l’intégrité de l’emballage. Il s’agit aussi de créer des solutions techniques difficilement copiables par les contrefacteurs, par exemple à travers les reliefs 3D embossés dans la matière, ou encore le croisement de plusieurs technologies (comme l’holographie et les traceurs invisibles).

Via son smartphone, le consommateur peut accéder à des informations (sur l’utilisation du produit, la provenance de l’emballage…) et vérifier que le produit n’est pas contrefait. Le sleeve est porteur de technologies « covert » ou « overt » dans le domaine de l’identité et de la sécurité.

Cette démarche constitue un véritable tournant dans la vision du marché et de notre technologie sleeve. Nous révolutionnons l’industrie du sleeve en proposant une adéquation étroite entre la solution matière et ses équipements de mise en œuvre.

Développer par l’innovation

Finalement, tout se construit autour du fait de « développer par l’innovation ». Nous rentrons dans de l’hyperspécialisation en nous intéressant aux besoins spécifiques de chaque marché et de ses produits. Il s’agit là d’une vraie rupture associant la préoccupation économique à la préoccupation de l’environnement, tout en intégrant à notre technologie « sleeve » les nouvelles technologies industrielles (traçabilité, marquage, vision, robotique) sous forme de modules associés à la machine de conditionnement.
L’industrie de l’emballage fait donc un pas de plus vers la convergence. Car l’innovation oblige les industriels de l’emballage à travailler davantage ensemble pour présenter aux marchés des solutions de rupture.

En savoir plus sur Eric Fresnel

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *